Surveillance de la PIA

Surveillance de la PIA

La WSACS (World Society of Abdominal Compartment Syndrome) recommande le dépistage des facteurs de risque de la HIA et du SCA chez les patients dès leur arrivée aux soins intensifs et en présence d'une défaillance d'organe récente ou en évolution. La WSACS a proposé des définitions consensuelles et transmet ses connaissances en matière de diagnostic, de prise en charge et de traitements de l'hypertension intra-abdominale et du syndrome du compartiment abdominal. http://archive.wsacs.org/consensus.php(en anglais)

En appliquant les protocoles s'appuyant sur les lignes directrices de la World Society on Abdominal Compartment Syndrome (WSACS), les cliniciens peuvent surveiller la PIA de leurs patients à risque et intervenir afin d'améliorer leur état de santé1, 2, 3.

On a montré que la prise en charge des patients à l'aide d'un algorithme qui prend en compte les interventions chirurgicales et non chirurgicales a déjà permis la prolongation de la survie de patients tout en réduisant la durée du séjour en soins intensifs et la durée de l'hospitalisation4.



 La dangereuse progression de l'hypertension intra-abdominale

Du liquide intravasculaire « coule » dans les tissus des patients qui subissent une réanimation, surtout en présence d'une inflammation généralisée. De grandes quantités de ce liquide peuvent s'accumuler dans l'abdomen, sous forme de liquide libre et d'œdème interstitiel. À mesure que ce liquide s'accumule, la pression dans l'abdomen commence à augmenter5. Lorsque la pression intra-abdominale (PIA) a dépassé 12 mmHg, elle est appelée « hypertension intra-abdominale » (HIA)1, un syndrome touchant jusqu'à 30 à 50 % des patients gravement malades5, 6*. Si l'HIA n'est pas dépistée, elle risque d'évoluer vers une défaillance polyviscérale, le syndrome du compartiment abdominal et la mort.

Malheureusement, l'HIA ne peut pas être dépistée lors d'un examen physique7. Il faut donc des mesures pour dépister et prendre en charge efficacement l'HIA : évaluer tous les patients à risque d'HIA en surveillant leur PIA. Une méthode courante de mesure de la PIA consiste en la captation de la pression dans la vessie au moyen d'un cathéter de Foley.

L'affiche sur la dangereuse progression de l'HIA Dangerous Progression Poster  en anglais illustre ce qui arrive au corps d'un patient à mesure que la maladie s'aggrave. Elle met en relief les signes, les symptômes et les effets physiologiques ainsi que les mesures (interventions) pour prendre en charge l'HIA.