Produits pour les soins de la peau ConvaTec

Surveiller les facteurs de risque de la peau

Il est important de rechercher les facteurs de risque pouvant causer des problèmes de peau, comme les ulcères de pression.

Ces facteurs de risque sont indiqués ci-dessous.

 

FACTEURS DE RISQUE

  • Pression
  • Glissement/friction
  • Trop d'humidité
  • Sécheresse
  • Nutrition

La peau qui demeure sous pression peut développer des ulcères de pression en aussi peu que deux heures. Tout particulièrement, un os qui pousse contre la peau (proéminence osseuse) est plus susceptible de causer des blessures. Une pression continue sur l'une ou l'autre des parties molles du corps peut aussi mener au développement d'ulcères de pression.1

Le glissement et la friction contribuent à la formation d'ulcères de pression.2,3

Le glissement est le résultat de la gravité qui tire un tissu d'un côté alors que la friction maintient la peau en place ou qu'elle l'amène dans la dans la direction opposée.3

Il y a souvent glissement lorsque la tête du lit est en position relevée. La friction peut survenir lorsque la peau est traînée sur une surface rugueuse, comme celle des draps et taies.2

Une trop grande humidité de la peau peut être le résultat de l'incontinence (de l'urine ou des selles). Cette humidité peut aussi provenir du fluide d'une plaie, mais aussi de la sueur.2,4 Même si la présence de cette humidité sur la peau ne provoque pas directement d'ulcères de pression, elle amollit (fait macérer) la peau, ce qui la rend plus sensible aux dommages de la friction ou du glissement.2

Lorsque la peau perd son hydratation, elle devient sèche, squameuse et moins souple. Les ulcères sont plus susceptibles de se développer lorsque la peau est sèche.2

Une mauvaise nutrition peut contribuer à la formation d'ulcères de pression.2 Le maintien d'une bonne alimentation peut contribuer à les éviter.

AUTRES SOURCES

En plus des facteurs indiqués ci-dessus, d'autres peuvent mettre un patient à risque de développer des ulcères de pression.5 Certains d'entre eux peuvent être déterminés à l'aide d'échelles spéciales. Celles qui sont le plus utilisées par les professionnels de la santé sont appelées les échelles de Braden et de Norton. Les échelles de Braden et de Norton peuvent aussi identifier les facteurs de risque comme la capacité d'un patient à se déplacer (mobilité) ou à ressentir la douleur (perception sensorielle), qui peuvent aussi avoir un impact sur la façon dont les ulcères se développent.6